Blog d'un papa poule. Père au foyer, cycliste et dont le métier est serial blogueur.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bébé hospitalisé, séjour pas rigolo

Hopital-001.jpg

Expérience dont on se serait bien passés. Alors que notre plus grand a attendu ses 4 ans pour aller voir l'hôpital des enfants, sa petite soeur n'aura pas attendu ses 3 mois :-(

La faute à une épidémie de grippe au sein du cocon familial. D'abord grand frère, puis ensuite papa, forcément, malgré toutes les précautions du monde, Manon n'y a pas échappé, alors qu'elle n'a que 2.5 mois.

39°C de fièvre, le médecin nous a de suite envoyé aux urgences pédiatriques de Purpan. Je pensais y aller pour 4/5h maxi... erreur.

Arrivés mercredi sur place à midi, on nous annonce qu'il faudra sans doute rester jusqu'au soir, le temps de recevoir les résultats. Pas de problème, on patiente. Vers 16h, on nous dit qu'ils préfèrent garder la petite (et donc maman avec) en observation jusqu'au lendemain.

Je me charge donc d'aller chercher Lilian à l'école, l'amener à l'hôpital qu'il voit maman et sa petite soeur et j'en profite donc pour ramener le minimum vital à la maman pour qu'elle se change. Et oui, on n'était partis avec rien !

Lendemain matin, j'amène Lilian à l'école puis vais à l'hôpital. Arrivé sur place, une autre interne nous annonce que non, on ne devrait pas repartir aujourd'hui... mais pas avant vendredi ! Ah, changement de programme. C''est bête, j'aurai pu amener des affaires en plus et de quoi occuper madame.

A 15h, je pars donc chercher Lilian à l'école pour qu'il voit sa maman et petite soeur, mais aussi des affaires supplementaires pour la maman. Dès que l'on arrive, une infirmière me dit que Lilian ayant moins de 6 ans, il n'a pas le droit de venir dans la chambre ! Euh, j'en fais quoi, je le laisse dans la voiture ?? Je comprends que cette personne ne faisait que son boulot, mais il y a des façons de le dire.

On reste quand même, car Lilian veut voir sa maman et sa petite soeur et maman veut profiter aussi, car toute la journée dans une chambre sans pouvoir marcher (Manon étant branchée à des appareils de surveillance), ce n'est pas facile.

A 18h, on rentre à la maison, l'interne nous ayant dit que Manon allait rester sous surveillance jusqu'au lendemain midi au moins. Arrivés près de la maison, appel de ma femme, une autre interne est passée et a dit qu'elle pouvait rentrer sans problème !!!

Nouvel aller-retour (c'est pas comme s'il y avait 30mn pour aller à l'hôpital). Bref, les violons sont loin d'être accordés de la même façon dans le service, mais nous sommes contents de pouvoir revenir à la maison au complet.

Hopital-002.jpg
 

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.roulepapapoule.fr/index.php?trackback/12

Fil des commentaires de ce billet